3 papas et 5 mamans partagent 6 sujets préoccupants au sujet de la grossesse et de l’après

SEEMULLER
Charlotte Seemuller
Journaliste et maman

Le conseil le plus souvent donné à une femme enceinte est : « profites-en ! ». Grossesse et anxiété semblent inextricablement liées. Mais qu’est-ce qui préoccupe vraiment les parents en devenir ? Nous avons interviewé 8 parents !

Premier sujet : une santé de fer

Le numéro 1 absolu dans le Top 3 des inquiétudes est, sans surprise, la santé du bébé. Pas étonnant, non ?

Theo (dont la femme est enceinte de 8 mois)

« La santé de notre enfant est la seule et unique chose qui compte. »

Kirsten (enceinte de 6 mois)

« Je suis bien plus appliquée pendant cette grossesse que durant la première. Pour mon premier enfant, tout me semblait évident. Maintenant, je me rends compte du miracle que c’est de donner vie à un enfant en pleine santé. Du coup, je me fais aussi plus de soucis. Je sais déjà à quel point je vais aimer mon bébé. Je ne pouvais pas le savoir pendant ma première grossesse. J’entends souvent parler de naissances prématurées. Cela m’effraie parfois, même si je me rends compte qu’il n’y a pas vraiment de raison de m’inquiéter… »

Deuxième sujet : l’impact sur le corps

Kirsten (enceinte de 6 mois)

« Bien entendu, la santé de mon enfant est la priorité. Mais je m’inquiète aussi de mon poids. Après l’accouchement, vais-je retrouver ma silhouette ou ces kilos en plus resteront-ils ? »

Céline (enceinte de 5 mois et demi)

« Pour rien au monde, je ne veux de vergetures. Je mets de la crème tous les jours pour les éviter, mais je suis morte de trouille à l’idée qu’elles apparaissent tôt ou tard… »

Troisième sujet : le Jour J

Une rapide petite enquête montre que les futures mères espèrent un accouchement facile et sans douleur.

Caroline (enceinte de 6 mois et demi)

« Oh mon dieu, cet accouchement… Déjà, il faut que j’y survive ! »

Quatrième sujet : l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Dire qu’un bébé prend beaucoup de temps, c’est enfoncer une porte ouverte. À quoi ressemblera votre emploi du temps avec un petit bout de chou ?

Thomas (dont la copine est enceinte de 7 mois)

« Nous sommes particulièrement inquiets quant au manque de temps. Ma copine travaille à Bruxelles et je dois parfois bosser en soirée. Nous nous demandons donc comment nous allons nous organiser… »

Caroline (enceinte de 6 mois et demi)

« Je me demande parfois comment combiner ma future maternité avec mon boulot. Mon ami est plutôt flexible en matière d’horaires de travail, ce qui me rassure. Pourtant, la gestion du temps m’inquiète parfois. »

Cinquième sujet : la vie de couple et de famille

Vous craignez une crise de couple après la naissance de votre fille ou de votre fils ? Ou d’un changement d’ambiance dans la relation avec les plus grands ?

Alexander (dont la copine est enceinte de 5 mois)

« Nous nous demandons quel sera l’impact du bébé sur notre relation… »

Kirsten (enceinte de 6 mois)

« Je me demande en quoi la dynamique changera dans notre famille quand, d’un coup, nous serons quatre. Pourrai-je encore donner assez d’attention à ma plus grande ? J’aurai d’office moins de moments exclusifs et privilégiés avec elle, mais j’espère être en mesure de continuer à lui fournir le même soutien émotionnel. »

Sixième sujet : crèche ou nounou ?

Laisser son enfant pour aller travailler ? Il s’agit d’un concept étrange pour les futurs parents alors qu’ils n’ont pas encore pu s’occuper eux-mêmes de leur bébé.

Els (enceinte de 3 mois)

« J’espère que j’ai choisi une bonne crèche... »

Caroline (enceinte de 6 mois et demi)

« L’idée de confier mon bébé à la crèche, je trouve ça dingue. Espérons qu’il y recevra assez d’attention et de câlins. »

Pour conclure, faites-vous moins de soucis en suivant ces 3 conseils

Conseil 1 : Restez positif

Laissez la nature faire son travail : vous traverserez peut-être des moments moins agréables, mais n’oubliez pas qu’après la pluie vient le beau temps. Toujours !

Conseil 2 : Demandez des conseils et oubliez-les !

Demandez conseil auprès d’autres parents et inspirez-vous en. Mais surtout faites-vous confiance ! Faites confiance à votre instinct…Au sujet de la gestion du temps, de la nourriture et de tout le reste : bombardez de questions les pères et mères de votre entourage et faites le tri. Vous trouverez au fond de vous toutes les réponses à vos questions.

Conseil 3 : pourquoi ne pas commencer à épargner ?

Epargner pour votre enfant : pourquoi ne pas y penser avant sa naissance ? Discutez à deux de ce que vous souhaitez pour votre enfant, de comment organiser l’épargne pour votre bébé à venir, mettez-vous d’accord. De cette façon, vous aurez déjà réuni toutes les bonnes conditions pour un bon départ dans la vie pour votre bébé et vous mettrez vite la question de côté puisque vous l’aurez déjà traitée ! Vous pourrez ensuite suivre les yeux fermés le conseil le plus souvent donné aux parents : en profiter !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? N'hésitez pas à consulter également :

Nous sommes disponibles

du lun. au ven. de 8 à 18 h.

Pour l’instant, nous ne sommes pas disponibles

Nous le sommes du lun. au ven. de 8 à 18 h.