5 bonnes raisons de ne plus donner d’enveloppe aux enfants

Silke De Valck
Silke De Valck
Tax & Legal Experte Yongo

« Comment pourrait-on faire plaisir à (remplissez ici le nom de votre enfant) ? ».
Cette petite phrase n’est pas inconnue des papas et mamans. Elle fait d’ailleurs plutôt plaisir à entendre. Pourtant, il n’est pas toujours évident de donner une réponse satisfaisante à chaque fête de famille, Noël, nouvel an, anniversaire, communion, fête laïque, …

Il n’est pas rare que votre enfant croule sous les cadeaux et autres jouets. Alors, « une dringuelle » peut sembler une bonne alternative. « Ce n’est malheureusement pas toujours le cas » comme l’explique l’experte financière Silke De Valck. « Parce que, malgré vos bonnes intentions, ces enveloppes ne sont un cadeau ni pour l’enfant, ni pour les parents. ».

1. Vous (em)portez son bas de laine

« Le jour de la fête, vous recevez, en tant que parent, plusieurs enveloppes contenant de l’argent. Celles-ci disparaissent de suite dans le sac de maman. Pour l’enfant, c’est voué à l’échec, puisqu’il n’a aucun aperçu de ce qu’il a reçu de ses marraines, parrains, grands-parents, etc. Alors qu’il existe une app faite pour ça ! »

2. Vous offrez aux parents… une corvée administrative

« Une fois la fête finie, l’un des parents doit se rendre à la banque, mettre l’argent sur le bon compte, etc. » raconte Silke De Valck. « Bref, trois semaines après la fête, l’argent est toujours à la maison. Alors qu’avec Yongo, ces efforts sont inutiles. »

3. Vous vous accrochez au passé

« Alors que, pendant ce temps, vos amis, connaissances, ses tantes et grands-parents pourraient facilement lui verser de l’argent sur son compte avec Yongo. »

4. Un versement Yongo est tout aussi palpable

« L’argument selon lequel il serait décevant pour l’enfant de ne pas recevoir d’enveloppes physiques repose sur un malentendu. En réalité, Yongo est au moins aussi tangible que ces « bons vieux billets », voire même plus transparent : petits comme grands peuvent suivre à la trace chaque versement via l’appli Yongo. »

5. Vous laissez passer votre chance d’impliquer les « supporters » de votre enfant dans ses projets d’épargne

« Enfin, vos amis et connaissances peuvent également suivre les projets et souhaits de votre enfants par le biais de l’appli. » conclut Silke. « Après ceci, qui veut encore donner des enveloppes en papier ? »

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Découvrez tout ce que Yongo peut faire pour vous :

Nous sommes disponibles

du lun. au ven. de 8 à 18 h.

Pour l’instant, nous ne sommes pas disponibles

Nous le sommes du lun. au ven. de 8 à 18 h.