Épargner ou investir pour un bébé : plusieurs choix s’offrent en tant que père

Silke De Valck
Silke De Valck
Tax & Legal Experte Yongo

En tant que tout jeune papa, vous voulez assurer le meilleur avenir à votre trésor, notamment sur le plan financier. Vous avez peut-être envie d'ouvrir un compte d'épargne afin de lui constituer un capital de départ pour plus tard. Cet argent tombera à point nommé lorsqu'il voudra habiter seul, commencer des études supérieures ou encore acheter une voiture. Mais est-ce la meilleure solution ? Pouvez-vous également investir pour votre enfant ? Quelles formules existent pour les parents ? Au nom de votre enfant ou à votre nom ? Cet article répond à toutes ces questions et vous présente les avantages et inconvénients des différentes possibilités.

Épargner ou investir ?

Les Belges n'ont peut-être pas gagné la Coupe du Monde mais ils restent les champions de l'épargne. Malheureusement, le taux d'intérêt minimum de 0,11 % d'un compte d'épargne réglementé vous fait perdre de l'argent chaque année. En effet, l'inflation est bien plus élevée : 0,7 % en 2020* et encore, c'était le taux le plus bas enregistré depuis 2015. Il n’en faut pas plus pour comprendre qu'avec une inflation moyenne de 0,7 % et une épargne qui vous rapporte 0,11 %, vous perdez un peu d’argent chaque année.

La solution est simple : trouver une formule pour que l'épargne de votre enfant rapporte plus que l'inflation. En ce moment, il est pratiquement impossible d'y arriver avec un compte d'épargne, mais vous pouvez opter pour une assurance-épargne de ce qu'on appelle la branche 21. Elle vous offre un rendement garanti, éventuellement agrémenté d'une participation bénéficiaire. L'assurance-épargne Yongo Moon a ainsi atteint un rendement de 1,7 % (0,5 % garanti et 1,2 % de participation bénéficiaire). Connaissez-vous les 6 différences entre un compte d'épargne et une assurance-épargne

Vous êtes disposé à prendre un peu plus de risques pour obtenir un rendement potentiel plus élevé ? Dans ce cas, vous pouvez également investir pour votre enfant. Cette option peut sembler effrayante pour de nombreux parents car ils associent l'investissement à de lourdes pertes et des risques énormes. En pratique, vous pouvez investir de différentes manières avec différents niveaux de risque.

Vous pouvez limiter le risque en investissant dans un fonds de placement. Chaque fonds présente également un niveau de risque différent, de 1 à 7 (risque le plus élevé). Vous avez également le choix entre des fonds bancaires et une assurance-placement (la « branche 23 »). La différence ? Le traitement fiscal. L'assurance-placement est un petit peu plus avantageuse, même si vous devez payer une taxe d'assurance unique de 2 % sur chaque versement.

L'assurance-placement Yongo Star vous permet d'investir dans des fonds variés, avec un mélange d'actions et d'obligations et un niveau de risque 3. 

Vous hésitez encore entre épargner et investir ? Trouvez la réponse grâce à ces 3 questions !

Commencer tout de suite ou attendre quelques années ?

Votre famille a été confrontée à des dépenses supplémentaires suite à l'arrivée de votre enfant. Une crèche ou une gardienne peuvent coûter plusieurs centaines euros par mois. Sans oublier les vêtements pour bébé, surtout si c'est votre premier. Dans ces conditions, de nombreux parents préfèrent patienter quelques années avant d'épargner/investir pour leur petit trésor et c'est compréhensible. Mais ce que vous mettez déjà de côté ne sera pas perdu. Vous n'arriverez peut-être pas à mettre de l'argent de côté chaque mois, mais quand vous y parviendrez, vous pourrez déjà commencer à constituer le capital de départ de votre enfant. Plus cet argent peut profiter d'un joli rendement, plus il vous rapportera.

Une formule flexible est donc tout à fait appropriée. Elle vous permet d'épargner/investir lorsque vous êtes en mesure de le faire, peu importe la somme que vous versez. Avec Yongo, vous pouvez épargner/investir pour votre enfant quand vous le souhaitez, à partir de 10 euros par versement !

CONSEIL : avec Yongo, votre famille et vos amis peuvent épargner/investir pour votre enfant ! Une solution très pratique pour les grands-parents, marraine et parrain. Ils peuvent prévoir un versement permanent ou contribuer à un cadeau pour une occasion spéciale comme un anniversaire, la Nouvelle Année, une communion...

Au nom de votre enfant ou à votre nom ?

Certains parents refusent catégoriquement que l'argent soit au nom de leur enfant car ils craignent qu'il ne le gère pas intelligemment plus tard. Ce raisonnement peut paraître étrange car il témoigne d'un manque de confiance envers leur enfant, alors qu'il n'est encore qu'un bébé, mais aussi d'un manque de confiance vis-à-vis de son éducation. Pourtant, épargner/investir au nom de votre enfant, et pas celui des parents, présente de nombreux avantages, notamment en cas de divorce, de décès d'un des parents ou de problèmes financiers. Les grands-parents sont également rassurés que l'argent soit bien destiné à leur petit-enfant.

Éducation financière ou argent = sujet tabou ?

Votre seule envie, en tant que père, est que votre enfant gère l'argent avec beaucoup de sagesse lorsqu'il sera adulte. Vous pouvez l'y aider, notamment en le familiarisant avec l'argent dès son plus jeune âge.

Un compte d'épargne classique ne va pas aider votre enfant à gérer l'argent, alors que Yongo Dreams lui permet d'être impliqué dans le processus d'épargne. Sur le blog de Yongo, vous retrouverez de nombreux conseils pratiques pour vous y aider. Par exemple, ces 6 astuces. Les conseils de cette maman pour apprendre à son enfant à gérer son argent (pour plus tard) vous pousseront peut-être aussi à offrir une éducation financière à votre enfant. 

Combien devez-vous mettre de côté pour votre enfant ?

Tout dépend de votre famille. Selon votre budget, déterminez avec votre partenaire la somme que vous voulez mettre de côté pour votre enfant. Imaginons : vous voulez que votre enfant reçoive un capital de 10.000 euros à ses 18 ans. Sans tenir compte du rendement, vous devrez mettre de côté 46 euros par mois pendant 216 mois. Vous visez plutôt les 15.000 euros ? Cela représente 70 euros par mois. Certains parents épargnent moins, d'autres le font davantage, notamment grâce aux allocations familiales ou à l'argent de poche de leur enfant. Aujourd'hui, vous pouvez même investir de petits montants !

Conseil
Selon l'enquête iVox menée par Yongo auprès de 1.000 parents, les Belges épargnent en moyenne 39 euros par mois pour leur enfant.

Vous savez déjà si vous voulez épargner ou investir ? Découvrez les différences et les possibilités proposées par Yongo pour constituer un capital de départ pour votre enfant.

Découvrez tout ce que Yongo peut vous offir:

Nous sommes disponibles

du lundi au vendredi

de 8 à 18h.

Pour l’instant, nous ne sommes pas disponibles

Nous le sommes du lundi au vendredi de 8 à 18h.